VICHY RANDO

logo Vichy Rando

Habillement, matériel et équipement de randonnée

       Liste non-exhaustive

La pratique régulière de la randonnée impose de se doter d'un équipement commode et adaptable : il peut faire 10 à 15 °C d'écart entre le moment du départ, en matinée, et l'après-midi. Mais la température peut aussi varier avec les changements d'altitude, l'arrivée d'une masse d'air froide, du vent important (ressenti environ 3 à 10°C plus bas que temp. réelle) les versants ensoleillés ou ombragés, un terrain dégagé et rocheux ou le couvert d'une forêt dense, etc...
Face à toutes ces situations, un habillement facilement modulable sera le gage d'un confort permanent et de la réussite de la randonnée.

  • Des vêtements qui évacuent bien la transpiration sont aussi utiles par temps froid que par temps chaud.
  • Des vêtements de couleurs vives assurent une meilleure visibilité, donc une meilleure sécurité.

Nous ne parlerons ici que de matériel basique, suffisant aux randonnées à la journée.


Habillement

de haut en bas :

  • Un chapeau, bonnet ou casquette, suivant la saison
    Pour s'abriter du soleil, de la chaleur ou du froid ou de la pluie. Sous une capuche (pélerine, KWay, etc) une casquette est indispensable pour dégager le front et éviter que la capuche se resserre sur le visgae et que la pluie coule sur le visage.
    Ne pas oublier que 30 % de la chaleur dispersée par le corps l'est par la tête !

  • Un foulard, bandana, tour de cou, écharpe
    Là aussi, adapté à la température et au vent, pour éviter un coup de froid sur la gorge. On le retire et le remet aussi souvent que nécessaire, suivant son ressenti.

  • Un manteau
    L'idéal étant qu'il descende assez sur les fesses pour les couvrir au moins à mi-hauteur : couvrant ainsi mieux la limite haute du pantalon, il donnera une meilleure sensation de chaleur. Pas trop épais ou à doublure amovible pour s'adapter aux variations de température .

  • Une pélerine ou poncho de pluie
    Bien pratique pour se protéger d'une averse donc indispensable dans le sac à dos si le temps présente le moindre risque de dégradation. L'association vend, à coût modeste, les ponchos de pluie diffusés par la Fédération

  • Près du corps, des sous-vêtements confortables (pas de serrages excessifs) qui évacuent bien la transpiration.

  • Une chemise, un sweet-shirt, un polo à manches longues, surmonté d'un gilet sans manche qui garde le buste bien chaud et peut facilement être retiré.

  • Un pantalon d'une ampleur suffisante pour ne pas géner le pas. Si possible en tissu léger moderne (facile à laver et sèche assez rapide) déperlant. Eviter absolument les pantalons de coton épais façon "Jean". Les pantalons dotés de fermetures éclairs au-dessus du genou et/ou en-dessous permettent de passer rapidement en mode "short" ou "bermuda". C'est très pratique.
    En été le short est agréable, mais ne protège pas des piqures de tiques.

  • Des guêtres, pour protéger les jambes de l'humidité (pluie, herbes hautes couvertes de rosée) et de la boue et éviter que de petits cailloux rentrent trop facilement dans les chaussures.
    Il en existe en taille basse, qui font juste le raccord chaussure-pantalon et d'autres qui recouvrent complétement le mollet.

  • Des socquettes ou chaussettes, qui protègent les pieds et les gardent au chaud. Deux paires superposées : une paire fine près du pied et une paire plus épaisse par-dessus pour assurer le calage souple dans les chaussures. Si la socquette de contact avec le pied est en laine, même si l'ensemble est trempé de pluie, en action le pied reste chaud.
    Choisir impérativement des modèles qui maintiennent sans étrangler : ne doivent laisser aucune marque sur la cheville et donc ne gênent pas la circulation sanguine.

  • Les chaussures
    - A "tige basse" pour les petites randonnées faciles en plaine.
    - A "tige haute" partout ailleurs qu'en terrain facile, pour bien maintenir et protéger la cheville particulièrement en montagne et sur sols difficiles ou instables.
    Dans tous les cas des chaussures avec de bons reliefs de semelles, pour une meilleure accroche, notamment en terrain gras. elles doivent bien protéger le pied mais être assez souples pour donner une démarche plus aisée.
    On achètera les chaussures une demie, voire une, taille plus grande que la sienne (on doit pouvoir passer le doigt entre le talon et la chaussure) afin de réserver une marge de gonflement du pied.
    Il est toujours souhaitable de venir avec ses chaussures de randonnée... dans un sac : on les chausse sur le lieu de départ et, au retour, les retire avant de remonter dans la voiture; car c'est bon pour le confort des pieds et la propreté des tapis de sol ! ;-)

Matériel :

  • Le sac à dos :
    Il contient les objets utiles au confort et à la sécurité de la randonnée :
    • De la boisson en quantité suffisante
    • De quoi s'alimenter : coupes-faim ou vrai casse-croûte...
    • Une trousse de secours
    Il doit être suffisamment grand pour qu'on y place tout ce que l'on n'utilise pas sur le moment, par exemple les vêtements que l'on a retiré suite à réchauffement, ou que l'on emporte en plus si risque de pluie.
    Les bretelles doivent en être larges, confortables et réglables.
    Une sangle ventrale est intéressante : elle transfert une partie du poids du sac sur les hanches et soulage donc les épaules.

  • Les bâtons : très utiles pour se stabiliser dans les passages difficiles et les descentes et faciliter les montées. Certains adoptent les bâtons de marche nordique : plus solides et pourtant moitié moins lourds, choisis plus longs, ils permettent une véritable propulsion et facilitent la marche.

  • Un sac ventral (ou une "banane") est très pratique pour avoir sous la main le petit matériel :
    • cartes topographiques
    • boussole
    • appareil photo
    • lunettes de soleil
    • mouchoirs
    • tél. mobile
    • etc

Accessoires :

  • Des cartes topographiques : Les cartes contiennent une masse formidable d'informations... encore faut-il savoir les lire et en tirer la quintessence ! Si ce n'est pas votre cas et si vous ne souhaitez plus partir dans la mauvaise direction, voire vous perdre, participez au prochain stage FFRP en Allier
  • Une boussole : Elle permet de vérifier toutes sortes d'orientation : d'abord celle du chemin que l'on suit, celle du chemin que l'on doit prendre lorsque l'on est à un carrefour, celle d'objets visibles au loin,... ainsi, conjointement à la carte, elle nous aide à nous situer et à suivre la bonne direction. Quant à savoir s'en servir... idem stage ci-dessus
  • Un GPS : Une solution bien pratique pour s'orienter... mais devenir dépendant d'un petit écran, de fonctionnalités à maîtriser et... de l'état de charge de piles électriques. Mais, bien géré, l'appareil peut rendre de grand services dans certaines situations difficiles, notamment en visibilité réduite, et faciliter la gestion des traces numériques des itinéraires.
  • Une bouteille thermo-isolante contenant une boisson chaude est toujours très agréable lors des pauses, notamment en milieu de parcours de matinée et après le déjeuner ! Attention : la plupart de ces bouteilles vendues à prix modéré sont entièrement en métal : une double parois, avec un peu de d'air ou de polystyrène expansé entre les deux : leur pouvoir isolant est faible et ne tient chaud le liquide que quelques heures durant. Les vraies "Bouteilles Thermos" (marque déposée) sont faite d'une ampoule en verre à double-parois avec vide d'air entre. Elles sont plus fragiles et nettement plus chères, mais leur pouvoir isolant est beaucoup plus grand : elles peuvent maintenir la température jusqu'à près de 24h00.
  • Et quelques autres objets dont nous aurons bien l'occasion de parler... quand nous marcherons ensemble.
randonneurs à Vichy logo FFR