VICHY RANDO

logo Vichy Rando

Éthique et randonnée

La "nature" est un espace de liberté... mais d'abord de respect !

Pour entretenir de bonnes relations, durables, avec notre environnement, naturel, matériel et humain, il nous faut constamment respecter certaines règles... Cela est vrai aussi lorsque nous sommes sur les chemins.
- Parce que "où que nous soyons, nous sommes chez quelqu'un".
- Parce que d'autres utilisent ces voies.
- Parce que la flore et la faune sont parfois plus fragiles que nous ne pouvons le deviner.
- Parce que la nature -particulièrement la montagne- peut-être imprévisible et dangereuse.
- Parce qu'il faut respecter la culture, les coutumes et habitudes de travail des habitants.

Lorsque l'on marche, il est donc impératif de se comporter avec attention et prudence. Une bonne intelligence avec le milieu (observation, compréhension, adaptation) n'est d'ailleurs pas une forme d'ennui mais au contraire la source permanente de découvertes et de satisfactions qui démultiplient notre plaisir de randonner.

Notre fédération a résumé dans une liste -qui, pour être brève ne saurait être exhaustive- certains points essentiels de la juste conduite à tenir et l'a nommé "Charte du randonneur".
Il convient à chacun de connaître et appliquer ces règles et de s'imposer toute autre que le bon sens dicte face aux exigences du lieu où il se trouve.
Tel est l'attitude encouragée par VICHY RANDO.

Vous pouvez télécharger une version PDF imprimable de ce document en cliquant ici :

Et pour mieux observer et comprendre, base de toute approche correcte, on complètera utilement son bagage culturel en étudiant un peu les livres (faune, flore, géologie, histoire,...), en parlant avec les résidents et tous connaisseurs rencontrés, et en suivant des stages thématiques, notamment ceux dispensés par la FFRandonnée :
voir le CATALOGUE DES FORMATIONS.

logo FFR
logo FFR

La charte du randonneur

  1. Respectons le tracé des sentiers, n'utilisons pas de raccourcis pour limiter le piétinement de la végétation et l'érosion (surtout sur les milieux sensibles : dunes, marais,. . .).

  2. Pensons aux autres, à la sérénité de la nature. Nous ne sommes pas les seuls à fréquenter les chemins.

  3. Apprenons à connaître et à respecter la faune et la flore, surtout dans les espaces sensibles, nous comprendrons ainsi pourquoi il convient de les préserver.

  4. Ne laissons ni trace de notre passage, ni déchêts. Emportons les jusqu'à la prochaine poubelle.

  5. Ne faisons pas de feu dans la nature (forêts et zones broussailleuses).

  6. Ne dégradons ni les cultures, ni les plantations et ne dérangeons pas les animaux domestiques ou troupeaux. N'oublions jamais de toujours refermer derrière nous clôtures et barrières.

  7. Tenons les chiens en laisse, ils pourraient malencontreusement provoquer des dommages ou être victimes d'accidents.

  8. Ne consommons pas l'eau des ruisseaux, sa limpidité apparente ne signifie pas forcément qu'elle est potable.

  9. Renseignons-nous en période de chasse auprès des communes. Certains itinéraires peuvent être dangereux.

  10. Informons-nous des règlements d'accès aux réserves naturelles et aux parcs nationaux (les chiens, l'utilisation d'engins sonores et la cueillette des plantes peuvent, dans certains cas, être proscrits).